Centre d'entomologie médicale et vétérinaire (CEMV)


Qui sommes-nous ?

Le Centre d’Entomologie Médicale et Vétérinaire de Bouaké (CEMV) a été crée en 1981. Il compte à présent 43 personnes. le centre a une triple vocation :

  • La formation à l’entomologie médicale (Master International en Entomologie, MIE) ;
  • La recherche en partenariat avec les institutions nationales et internationales comme l’IRD ;
  • Les analyses médicales au travers de son laboratoire.

Interactions avec l’IRD

Les équipes du CEMV collaborent à plusieurs projets :

  • JEAI EvapalCI, « Evaluation multidisciplinaire du risque de transmission du paludisme après la crise sociopolitique en Côte d’Ivoire », le CEMV est chargé des études relatives à la sensibilité des anophèles aux insecticides pour les sites de Petessou et de N’gattakro ;

  • projet Arborisk (C2D), qui vise à l’étude du risque d’arboviroses le long de l’axe Abidjan-Ouagadougou, l’équipe du CEMV réalise l’évaluation de l’efficacité des moyens de lutte antivectorielle contre les populations naturelles des Aedes vecteurs des arboviroses ;

  • projet REACT (Expertise France), le CEMV contribuera à la formation de 2 masters MIE ivoiriens et 2 masters MIE burkinabè.

Depuis la rentrée 2015, l’offre de formation du CEMV s’est ouverte avec le lancement du Master International d’Entomologie en partenariat avec l’université de Montpellier et l’UMR MIVEGEC de l’IRD qui assure la coordination de la seconde année.

Un partenariat a été signé avec le CIRDES et l’IRSS, qui permet de réaliser 2 unités d’enseignement à Bobo-Dioulasso et d’accueillir des étudiants en stage.

Le CEMV a bénéficié d’un appui de l’IRD pour le démarrage du MIE par la présence de Florence Fournet (mission de septembre à décembre 2015). Une nouvelle mission de longue durée est prévue pour la prochaine rentrée (septembre à décembre 2016). Par ailleurs, le CEMV a pu bénéficier de la formation à l’ingénierie pédagogique pilotée par Perine Sanglier en mars 2015 pour se former aux techniques d’enseignement à distance. En 2016, le CEMV bénéficie d’une action finalisée de l’IRD pour le fonctionnement du MIE.


Perspectives
  • Construction du siège du CEMV à Bouaké ;

  • Poursuite des collaborations de recherche notamment la création d’un laboratoire mixte sur les maladies à vecteur (LAMIVECT) à Bouaké ;

  • Recrutement de nouveaux enseignants-chercheurs ivoiriens ;

  • Renforcement des équipes de chercheurs.

  • Affectation de Florence Fournet ;