L’Association Sciences et Technologie au féminin, section Bouaké a célébré la journée internationale des filles et femmes de science le samedi 17 février 2024 à l’Université Alassane Ouattara,(UAO). A cette occasion, un panel sur le thème « la dynamisation des jeunes filles dans les STEM », a été animé par les Docteures : ANASSIN Mireille, Informaticienne ; BOKO Adjoua Christiane Eunice, Biochimiste ; ZOH Dounin, Biologie Animale et par Dr KALO Mabintou, Chimiste. Ces Enseignante-Chercheures ont passé en revue leurs parcours scolaire, secondaire et universitaire souvent émaillés de difficultés de tout ordre, malgré lesquelles, elles n’ont pas « baissé les bras » et ont pu atteindre leurs objectifs. Elles ont donc invité leurs étudiantes au travail, à la motivation et surtout le courage pour braver toutes difficultés.

Selon la coordinatrice de l’Association Sciences et Technologie au féminin, section Bouaké, TERRA Kadidia, étudiante inscrite en Licence 1 de Mathématiques et informatiques, l’objectif dudit panel est de contribuer à bannir le stéréotype lié à la gent féminine en science et inviter les jeunes filles à s’intéresser aux filières scientifiques, dans les domaines de sciences, technologies, ingénieries et mathématiques.

Outre le panel, cette cérémonie a pris fin par une conférence dite par Professeure BROALET Esperance, première femme agrégée en Anatomie et Neurochirurgie en Afrique de l’Ouest sur le thème : « Eduquer une femme, c’est éduquer toute une nation ». La conférencière a expliqué que la femme est un essentiel facteur de développement d’une nation. Aux étudiantes, Professeure BROALET a donné ces conseils : « certes la vie est dure mais, il ne faut jamais abandonner car, une vie réussie est parsemée de difficultés. ».

Pour rappel, la journée internationale des filles et des femmes de science est célébrée le 11 février de chaque année. Elle permet de rappeler que les femmes et les filles jouent un rôle essentiel dans la communauté scientifique et technologique et que leur participation doit être renforcée.

Le service de la Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 3 =