Depuis la confirmation du premier cas de la maladie à coronavirus 2019 en Côte d’Ivoire le 11 mars 2020, le gouvernement a adopté un ensemble de mesures sur le plan sanitaire, social et économique pour stopper sa progression et mitiger ses effets. Ainsi, jusqu’au 31 décembre 2022, il a décidé de vacciner au moins 70% de sa population.

C’est donc pour atteindre cet objectif que le Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et la Couverture Maladie Universelle, en collaboration avec USAID et AFROHUN Côte d’Ivoire ont organisé du 03 au 14 octobre 2022 une grande campagne de vaccination contre la Covid 19 dans les cités et sur les campus 1 et 2 de l’Université Alassane Ouattara.

Parlant de cette campagne, sur la radio de l’UAO, (OBN 91.5 Fm), le Professeur Chantal Akoua-Koffi, membre de l’équipe AFROHUN.CI, coordinatrice de la campagne de sensibilisation et vaccination contre la Covid 19 en milieu universitaire et dans les CHU a déclaré : « la maladie est toujours présente dans le pays, on constate des cas graves et des décès. Elle frappe même notre jeunesse  sans distinction. Connaissant la massification en milieu universitaire et surtout la négligence dans l’application des mesures barrières, le vaccin est l’unique moyen pour se protéger et protéger les autres », a-t-elle conseillé.

Pour renchérir, M. Assemien N’Guessan, point focal vaccination Covid 19 à Bouaké (district Sanitaire Bouaké Nord- Ouest) a déclaré que le vaccin contre la Covid 19, préconisé par l’État depuis mars 2021, demeure le seul moyen sûr, efficace et gratuit pour réduire la transmission, la contagiosité et surtout les formes graves de la maladie et ils disposent pour cela d’un grand stock de doses de vaccin pour satisfaire toute la population de Gbêkê.

La Campagne s’est bien déroulée durant ces 12 jours et le bilan est satisfaisant selon le prof. Chantal Akoua-Koffi. Par ailleurs, la structure AFRROHUN.CI serait en négociation avec le district sanitaire pour qu’un site permanent de vaccination soit installé à l’UAO jusqu’au 31 décembre 2022. Ainsi, elle a aussi encouragé toute la communauté universitaire à continuer de se faire vacciner même après cette campagne.

« Il suffit seulement de le vouloir, pour aller se faire vacciner dans tous les centres de vaccination du district ou à l’INSP de Bouaké».

Elle a terminé en remerciant le Président de l’UAO, le Professeur Kouakou Koffi, le Dr MC DAGNOGO Leaticia Blama, Cheffe du Service de la Communication et tous les acteurs de cette institution (syndicalistes, étudiants, travailleurs) pour avoir contribué volontairement à la réussite de cette campagne de vaccination.

Pour cette campagne tous les vaccins étaient disponibles : Astra Zeneca, Pfizer, Johnson et Cinopharm.

Pour information, plusieurs responsables de l’UAO en l’occurrence,  le vice-président, le Professeur Michel Kodo ont donné le ton en faisant le rappel de leur dose de vaccin.

Le service de la communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix + 12 =