L’écrivain Denis KOUASSI alias Dr Bodinanwlê KOUASSI, a procédé le samedi 6 mai 2023, dans la salle American Corner du campus 2 de l’Université Alassane Ouattara (UAO), à la dédicace de son premier roman intitulé « la Soutane compromise ».
Dès sa prise de parole, l’auteur a défini « la Prière romanesque » comme un nouveau genre littéraire qu’il a inventé pour « lier le spirituel au physique dans le cadre du roman africain. En dehors de la prière de début et de la fin, toute la narration de ce roman est jonchée de prières. L’œuvre est structurée comme une longue prédication ».
Dans cette œuvre de 345 pages et vingt-deux chapitres, l’auteur au nom révélateur de Bodinanwlè qui signifie « le diseur de Vérité » en langue baoulé pourfend et dénonce le comportement de certains Bergers « Hommes de Dieu » qui n’hésitent pas à spolier et abuser des Brebis (Peuple de Dieu) dans les assemblées dont ils ont la charge de conduire à la lumière de la Bible.
Il veut avant tout, redorer « la Soutane sacrée » que ces « Hommes de Dieu » ne cessent de ‘’désacraliser’’ et de compromettre pour l’amour de « l’argent et des femmes », à l’image du personnage principal, le révérend Samy Dollar.


Ainsi, l’auteur se prononçant sur le fait de s’attaquer frontalement dans son ouvrage aux « choses religieuses » va signifier que « ce roman, est ma part pour la Restauration de la Gloire de Dieu et ramener l’Eglise sur Son Véritable Chemin. Ce roman vise tous les croyants, chacun s’y reconnaitra certainement. Si tel est le cas, l’idéal serait de se repentir et de prendre la ferme résolution de marcher dans les pas du Christ Sauveur, afin de bénéficier de sa clémence, de sa grâce et de ses bénédictions. ».
Dr KOUASSI Dénis termine la présentation de son œuvre en affirmant qu’au final, sa mission est de ramener la paix dans les cœurs brisés, d’arrêter les incessantes querelles entre laïcs chrétiens, leurs leaders et guides spirituels, et de faire cesser les murmures dans les Eglises.
Décrivant le genre littéraire utilisé par l’auteur dans son roman, le Professeur TRO Deho Roger, Vice- Doyen de l’UFR CMS a parlé de décloisonnement des genres :« la Prière romanesque dont se réclame l’ouvrage, nous rappelle ces textes qui, tout en revendiquant leur statut de roman, relèguent le genre romanesque au simple rang d’adjectif qualificatif pour instituer une inévitable tradition anti romanesque comme seule voie d’actualisation du roman ».
La cérémonie était placée sous le haut parrainage du Professeur Adama DIAWARA, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, en collaboration avec la maison d’édition E’STARS.


Le Service de la Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × quatre =