Dans le cadre de ses activités de promotion de la réflexion prospective et de la culture de l’anticipation en tant que mode de gouvernance des institutions, le Club des amis de la prospective de l’Université Alassane Ouattara (CAP-UAO) a organisé mardi 27 juillet 2021 sa 2e journée scientifique à l’amphi C du campus 2 de cette institution d’enseignement supérieur et de recherche.

Une journée riche en activités avec le don de poubelles à l’UAO, le planting d’arbres et surtout une conférence prononcée  par le président honoraire de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody et actuel président de l’Académie des sciences, des cultures, des arts et des diasporas africaines (ASCAD), Prof. Hauhouot Asseypo Antoine, sur le thème « Le système doctoral des universités francophones d’Afrique: éléments pour une prospective de la résilience et de la durabilité. ». Durant plusieurs minutes, le conférencier a fait le tour sur fonctionnement du système doctoral dans les  universités africaines.

 Le Prof. Hauhouot Asseypo Antoine, après avoir fait ressortir les forces et surtout mis un accent sur les faiblesses du fonctionnement classique des universités africaines, propose que les pays africains, pour leur développement passent aux universités de recherches.

«  Il faut avoir la culture de l’anticipation parce que vous n’attendrez pas que les problèmes viennent vous assaillir. Il faut devancer les problèmes or tout le monde sait que l’université fabrique des problèmes de par sa nature. Il y a une différence entre l’université de recherche et l’université classique que nous avons devant nous ici. Dans l’université classique, c’est l’enseignement qui est l’activité première. Alors que dans l’université de recherche, c’est la recherche qui est la chose principale. L’avantage des universités de recherches, c’est qu’elle permet aux pays  d’avancer très vite puisque la recherche répond aux problèmes devant lesquels la société se trouve. »

Le président de l’UAO, le Professeur Koffi Kouakou, a remercié les organisateurs pour le travail abattu avant d’affirmer que son institution est déjà dans la prospective : « Depuis quelques années, l’Université Alassane Ouattara fait le choix de ne plus naviguer à vue pour éviter la gestion des urgences. Ainsi, s’est-elle engagée résolument dans une prospective cognitive et épistémologique. Dans ce sens, l’UAO a participé en 2019 à un appel à projets lancé par l’UNESCO, intitulé « Imaginer les avenirs de l’Afrique »(IAF). L’UAO a été l’une des deux(2) universités du continent à être retenues en septembres 2019 dans ce projet. Cette sélection a donné l’opportunité à l’UAO de soumettre en 2020, un projet de création d’une chaire UNESCO en prospective dénommée «  Anticipation, Prospective et territoires durables. ».

Créé en 2018, le CAP-UAO est un réseau d’étudiants, d’enseignants-chercheurs et chercheurs qui fait la promotion de la culture, de l’anticipation pour une meilleure gouvernance des organisations en général et de l’Université Alassane Ouattara en particulier. Son président est le Professeur Sylvestre  Kouassi Kouamé.

Le service de Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

12 − douze =