La Chaire UNESCO de Bioéthique de l’Université Alassane Ouattara (UAO) a organisé du vendredi 01 au samedi 02 décembre 2023 à l’UAO, son 1er séminaire international sur le thème : « l’Enseignement de l’éthique de l’intelligence artificielle dans les universités africaines. Quels modules de formations ? ».
L’objectif général de ce séminaire est de trouver des référentiels destinés à promouvoir un enseignement systématique de l’éthique de l’IA propre à relever les défis éthiques et socioéconomiques auxquels l’Afrique se trouve confrontée.
La cérémonie d’ouverture de ce séminaire a eu lieu le vendredi le 01 décembre 2023 à l’amphithéâtre C du campus 2. Elle a été marquée par la conférence inaugurale prononcée par le Prof POAMÉ Lazare Marcellin, le Titulaire de ladite Chaire, sur le thème : « Inscrire discursivement et pédagogiquement l’éthique de l’intelligence artificielle dans la durabilité archétypale ».
Selon le Prof Lazare POAMÉ, « l’intelligence artificielle, c’est l’intelligence développée à travers des machines qui viennent en principe suppléer nos faiblesses ». Il a aussi ajouté que le « problème d’éthique de l’IA doit être résolu de façon pluri et transdisciplinaire ». Ainsi, cette activité est l’un des points essentiels d’un développement durable. Pour cela, il faut s’attaquer aux véritables problèmes de l’IA en étant technocratique et technophobe.

Représentant le Ministre de l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique, le Prof Adama DIAWARA, co-président de cette rencontre scientifique, et le Président de l’UAO, le Prof KOUAKOU Koffi, le Vice-Président chargé de la Pédagogie, le Prof SEKONGO Gossouhon a souligné qu’en « investissant dans l’enseignement de l’éthique de l’IA, nous façonnons une nouvelle génération de pensée, capable de guider cette technologie éminente vers des horizons bénéfiques pour l’ensemble de l’humanité ».
Pour le représentant résident de l’UNESCO en Côte d’Ivoire, M. Oumar DIOP, l’intelligence artificielle a un potentiel énorme « pour le bien commun de la promotion, de la réalisation des objectifs de développement durable si et seulement si elle se développe d’une manière profitable à l’humanité en respectant les normes et standards mondiaux, et en étant encré dans la paix et le développement ».
Les axes de communications qui ont meublé ce séminaire sont les suivants : « histoire et évolution de l’IA » ; « Nature et fonctionnement des systèmes d’IA » ; « Applications de l’IA dans les secteurs tels que la communication, la santé, l’agriculture, les systèmes judiciaires et les systèmes financiers » ; « Valeurs de l’IA et principes éthique de l’IA » ; « Enseignement de l’éthique de l’IA : état des lieux, approches éthiques, modules et perspectives » ; « Gouvernance de l’enseignement de l’éthique de l’IA »
Service de la communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 3 =