Dans le cadre de l’opérationnalisation de ses actions d’insertion professionnelle visant à mieux orienter les étudiants dans le choix de leur avenir professionnel, l’Université Alassane Ouattara (UAO) par le canal de sa vice-présidence chargée de la Planification, de la Programmation et des relations extérieures, a organisé, une Master Class sur le journalisme le mercredi 02 août 2023 à l’amphithéâtre C du campus 2 de l’UAO.
Animée par Agnès KRAIDY, journaliste et écrivaine ; ZIO Moussa, journaliste, par ailleurs Président de l’Observatoire de la Liberté de la Presse, de l’Éthique et de la Déontologie (OLPED) et par Evelyne DEBA, journaliste à la Nouvelle Chaine Ivoirienne (NCI) et spécialiste du Programme Communication et information au Bureau de l’UNESCO, cette Master Class a pour cible en général les étudiants et spécifiquement ceux des Départements des Sciences du Langage et de la Communication (SLC), de la Philosophie et des Lettres Modernes.


Au cours de cette rencontre, la journaliste et écrivaine Agnès KRAIDY a fait une communication sur le thème : « Philosophie et métiers ». Selon elle, la philosophie mène à tous les métiers (enseignement, diplomatie, journalisme, etc.). « Je suis passée de la philosophie au journalisme sans passer par une école de journalisme. Quel que soit le métier que vous choisissez, il faut mettre au-devant, la passion, la probité, la rigueur, la formation et le sérieux).
Quant à ZIO Moussa et Evelyne DEBA, ils ont animé concomitamment, un panel sur le thème : « Journalisme, un métier d’avenir ? » et « Comment se faire un NOM et se bâtir une renommée dans les médias. ».
Les journalistes ZIO Moussa et Evelyne DEBA ont affirmé sans ambages que le journalisme est un métier d’avenir. « Le journalisme est un métier des hommes qui ont de l’audace, une bonne culture générale. C’est un métier d’utilité qui s’exerce avec le sérieux. », s’est exprimée Evelyne DEBA. Pour le président de l’OLPED, ZIO Moussa, « le journalisme est un métier d’avenir qui respecte le code de déontologie. ». Il a donc dit aux jeunes de ne pas se laisser influencer par les influenceurs du moment. « Les influenceurs, c’est éphémère, fugace, ils vont passer rapidement ».
De façon unanime, les trois panélistes ont invité les étudiants, « futurs journalistes » à travailler pour être parmi les meilleurs.


Le Vice-Président Fidèle YOROBA, représentant le président de l’UAO, le Prof KOUAKOU Koffi a salué les panélistes pour leur présence à l’UAO afin de partager leurs expériences avec les étudiants. Il a ajouté que « cet évènement marque une étape très importante dans le parcours de nos étudiants et témoigne de l’engagement de notre université à former les professionnels de l’information compétents ». Pour terminer, Dr (MC) YOROBA Fidèle a indiqué que les journalistes sont les gardiens de la vérité, les témoins privilégiés des évènements qui façonnent le monde et les facilitateurs des débats publics. Ils jouent un rôle essentiel dans la diffusion d’information précise, vérifiée et équilibrée sur les enjeux qui les concernent.


Le Service de la Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − 6 =